ADG - J'ai déjà donné

Publié le par Athalide

ADG - J'ai déjà donné (Le dilettante, 2007)
ADG, avant que la faucheuse ne vienne lui demander des comptes en novembre 2004 avait dans ses cartons un roman achevé qu'il n'eut malheureusement jamais l'heur de voir publié de son vivant. Depuis mai 2007, les éditions Le dilettante ont publier à titre posthume ce qui sera vraisemblablement le dernier roman d'un des écrivains les plus décrié de sa génération (v. ADG : L'otage des sans pitié) et dans lequel il a donné rendez-vous à la plupart des personnages haut en couleur qui avaient de leur présence illuminés ses polars.

Publié dans Brèves

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fanchic2011 03/04/2012 22:00


J'attaque ce roman avec dans l'idée de passer un bon moment avec des bons mots, une histoire commack. Je me retrouve englué dans un style lourd (trop de style tue le style), une histoire
capilotractée narrant les tribulations de Serguie Djerbitskine, alias machin, de la Touraine à la Calédonie. Il semble qu'A.D.G. ait commencé ce roman en 1980 pour le terminer en 2004, ceci peut
expliquer le côté décousu de l'oeuvre, mais n'arrange la facilité de lecture. Je me suis surpris à repartir quelques pages en arrière pour raccrocher les wagons. Je n'aime pas capituler (il faut
toujours laisser une chance au produit) aussi, après plusieurs semaines de lecture fastidieuse, j'ai enfin pu terminer ce libre.
Vous l'aurez compris, ce n'est pas (loin s'en faut) le meilleur roman que j'ai lu et je ne recommanderais pas aux visiteurs de mon blog.