Per Wahlöö, Maj Sjöwall, L'homme qui partit en fumée

Publié le par Athalide

Per Wahlöö, Maj Sjöwall, L'homme qui partit en fumée (1966)


L’inspecteur Beck, personnage récurrent des romans de Wahlöö & Sjöwall, interrompt ses vacances pour enquêter sur la disparition d’un journaliste suédois, Alf Matsson, de l’autre côté du rideau de fer à Budapest.

L’homme qui partit en fumée s’avère assez décevant. La « délocalisation » de Beck en Hongrie, même si elle évite les poncifs récurrents sur les pays de l’Est, ne parvient pas à insuffler un peu de vigueur à une intrigue somme toute assez atone. Des deux écrivains suédois on conseillera plutôt L’abominable homme de Saffle, ou Le policier qui rit, romans plus révélateurs du véritable talent et du ton nouveau que Wahlöö & Sjöwall ont su insuffler au roman policier.

Publié dans Polar

Commenter cet article

Bl. 18/03/2007 15:48

J'ai découvert Wahlöö et Sjöwall avec Roseanna pour la première enquête de l'inspecteur Beck. Intéressant mais cela ne m'a pas transcendé. Peut-être que cet inspecteur a un peu vieilli avec le temps mis pour faire une traduction... Du coup, bien que je pense que ces deux auteurs ont su insuffler un nouveau souffle au polar nordique et sont d'un talent indéniable, ma préférence va nettement aux enquêtes des inspecteurs-commissaires Wallander ou Winter...

Pénélope Gaubert 04/03/2007 14:40

Pour ma part, j\\\'ai lu deux opus de Maj et Per. C\\\'est bon et efficace même si ça peut sembler terne ici ou là. Des planques dans une volvo break des années 60 par -10°c c\\\'est pas ce qu\\\'il y a de plus exitant mais ça a son style.
- Roseanna: enquête autour d\\\'un cadavre de femme nue retrouvé dans un canal. Beck doit faire avec peu d\\\'indices.
- L\\\'homme au balcon: Sous pression de l\\\'opinion Beck doit serrer au plus vite l\\\'auteur des meurtres de petites filles jouant dans  les parcs de la ville de Stockholm.
Pénélope G