George HARRISON - Cloud nine

Publié le par Athalide

George Harrison (1943-2001)

Le plus discret des Beatles, va mener après la séparation du groupe une carrière très inégale après un tonitruant et prometteur premier album (le triple All things must past).
Après un procès pour plagiat (pour "My sweet lord"), une palanquée d'albums oubliables et  quelques simples forts ("Bangalesh", "You", etc.), George se tourne vers la production cinématographique (not. quelques films des Monthy Python), y laisse sa chemise (après le désastreux Shangaï surprise) et retourne à la musique avec Cloud nine (1987). Ensuite, il monte un super groupe (les Traveling wilburys) avec ses amis (Jeff Lynne, Dylan, Petty, Roy Orbison), se fait poignarder dans son manoir et finalement meurt des suites d'un cancer : all things must past en somme !

George Harrison – Cloud nine (1987)

Cloud nine / That's what it takes / Fish on the sand / Just for today / This is love / When we was Fab / Devil's radio / Someplace else / Wreck of the hesperus / Breath away from heaven / Got my mind set on you

En 1987, George Harrison nous revient tout sourire et conquérant avec Cloud nine après cinq ans de silence. La réception publique et critique est bonne. Avec l’appui de clips vidéos réussis, Harrison s’impose dans les charts avec les excellents « Got my mind set on you » (reprise d’une chanson de Rudy Clark) et « This is love ».

L’ex-Beatles s’est entouré en studios de ses talentueux amis dont le batteur Jim Keltner, Elton John ou encore Eric Clapton et bien sûr Ringo Starr avec lequel il revisite son passé d’ex-fab’four sur la très réussie « When we was fab ».

Le tout est co-produit par un idolâtre des Beatles, Jeff Lynne (leader de Electric Light Orchestra) qui cosigne également avec Harrison des titres importants (« This is love », « When we was fab »).

Par son homogénéité et la qualité de ses compositions Cloud nine confirme que Harrison, à condition qu’il veuille bien s’en donner la peine, pouvait rivaliser avec les plus grands en même temps qu’il s’impose définitivement comme un des meilleurs guitaristes slide de sa génération.

Commenter cet article

Ska 19/01/2007 17:48

Etrange retour du passé : entendre, en octobre, dans une boite de nuit à Dublin Got My Mind Set on You et ressentir le même frisson qu'à l'adolescence lorsque j'avais tant usé ce 45 tours...

Chewbacca 15/01/2007 07:48

Cloud nine...Je l'avais acheté pour Got My Mind Set On You.Je l'ai rayé à la première écoute de la chanson (les CD étaient rares à l'époque!). J'ai donc dû et dois encore subir le cliqueti énervant du microsillon blessé à chaque écoute