Raffarinades

Publié le par Athalide

Chabrol a dit de lui "il a une gueule mais on ne sait pas de quoi". Formule trop restrictive pour cerner tout à fait le personnage de Jean-Pierre Raffarin : cet homme est avant tout le penseur de l'impossible, capable de résumer en une phrase les pensées les plus complexes, d'exprimer l'indicible afin d'ouvrir le monde des idées au plus grand nombre.

Monsieur Jean-Pierre, durant votre passage à Matignon, vous fûtes pour nous autres amis des poètes bien plus qu'un Premier ministre. Nous tenions à vous remercier chaleureusement.

Florilège:

"Notre route est droite, mais la pente est forte"
"Les jeunes sont destinés à devenir des adultes"
"La route, elle est faite pour bouger, pas pour mourir"
"La modestie, ça ne se proclame pas, ça se vit"
"Les veuves vivent plus longtemps que leurs conjoints"
"La Marseillaise sera d'autant moins sifflée qu'elle sera entonnée par tous"
" Je vous recommande la positive attitude"
"Il y avait un projet de loi qu'on a arrêté à temps. C'était : quand on ne travaillera plus le lendemain du jour de repos, la fatigue sera vaincue"
"L'Europe à laquelle nous devons penser demain, ce n'est pas l'Europe d'hier"
" The yes needs the no to win against the no "
"Mon oui est plus qu'un non au non"
"Je n'aime pas beaucoup ne pas être dans le logiciel central de moi-même"
"Je suis le pilote de l'Airbus gouvernemental"


Publié dans Brèves

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Vicky 28/10/2006 01:09

C'est drôle, ça me fait penser aux devoirs que mes élèves anglais me faisaient lire, quand ils avaient tout écrit en anglais, et traduit grace à Google translation. On voit vaguement ce que ça veut dire, mais on ne peut pas s'empêcher de rire en lisant ça tellement c'est... surréel!