Un amphi de maths spé...

Publié le par Athalide

« À 20 ans j'écoutais beaucoup de classique, Beethoven surtout. Je n'en écoute plus. A quoi ça sert d'écouter des choses aussi magistrales, on en est tellement loin. Comme dans les rêves, on a toujours l'impression que c'est tout proche, que demain il suffirait de s'y mettre. Mais il y a une architecture, une connaissance pharamineuse. Les auteurs-compositeurs d'aujourd'hui me font penser à un type qui entrerait dans un amphi de maths spé en prenant la craie pour rectifier des équations comme si c'étaient simplement des dessins, une suite de signes sans sens ni hiérarchie. Ça ferait rire tout le monde, on l'enfermerait ».

 

Gérard Manset, Libération 1er mars 2004

 

Publié dans Citation du jour

Commenter cet article