Renaud le révolté de la Closerie

Publié le par Athalide

Après avoir en 2002, dans tous les médias, joué les pleureuses et s’être répandu, tel un ectoplasme gluant de bons sentiments larmoyants, sur son alcoolisme, le départ de sa femme et sa grosse déprime, Renaud le " marginal " soutenu au demeurant par toute la profession et par les grands médias qui ont matraqué cet été son dernier simple - le médiocre " Les bobos " - fait paraître un nouvel album intitulé Rouge sang.

Le chanteur - qui semble avoir repris du poil de la bête – abandonne l’univers lénifiant où l’avait placé " Manhattan-Kaboul " pour retrouver ses habits usés de " pourfendeur " de la bêtise et de la médiocrité de notre monde. Le chantre de la révolte et de la dénonciation après avoir affûté sa plume contre les " Les bobos " nous livre dans son nouvel opus des titres consacrés à la souffrance animale, aux paysans, à la captivité d’Ingrid Betancour, etc. ... vaste programme !

Mais l’eau a coulé sous les ponts et l’ancien révolté du XIVe arrondissement n’est plus crédible (l’a-t-il d’ailleurs jamais été !) dans ses coups de griffes contre le système dont il profite à plein.

Celui qui chantait " Société, tu m'auras pas ! " fréquente désormais la Closerie des lilas, étale sa vie privée dans le ô combien recommandable Paris-match, et se met en quatre pour promotionner ses albums. L'image de "chanteur révolté" en prend un sale coup mais ne semble pourtant pas décourager les fans de la première heure (sans doute ont-ils suivi le même parcours que leur chanteur). Malheureusement pour les autres, le ridicule ne tue plus ce qui nous aurait épargné ce nouveau disque.

A droite ils ont Sardou, à gauche Renaud car finalement sous des dehors différents se cache le même produit adapté à chacune des clientèles : fausse insolence, révolte factice, dénonciation hypocrite, bref de quoi flatter chaque groupe d'auditeur content de retrouver sur les disques ce qu’il veut entendre.

D’ailleurs tous deux ont un peu la même vision du métier : on sort un disque, on fustige, on dénonce, on attaque, on se plie sans médire aux plans promo, on fait une scène et puis une fois son forfait effectué, on s’en retourne dépenser l’argent qu’on vient d’engranger !

Voilà donc une raison supplémentaire de fermer son poste de radio, d’éteindre son téléviseur et d’écouter, pourquoi pas, les vieux disques de Renaud, ceux de ces temps reculés où ses chansons nous faisaient rire !

NB : Une mauvaise nouvelle n’arrivant jamais seule, nous apprenons que Vincent Delerm sort également un nouvel album : l’automne s’annonce vraiment rock’n’roll !

Publié dans Brèves

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

seb 04/10/2006 15:40

Pauv\\\' renault il est tout cabossé. Il a "bobo" à sa tête.
Docteur Renaud, mister Tockard...

Kent 03/10/2006 12:30

De quel blog parles-tu Humf ? Kultura ou zibi car je ne vois pas de spam, mais d'un lien qui parle du même sujet.

Humf 01/10/2006 03:35

Blog de daube dont l'auteur est obligé de spammer les blogs des autres pour attirer 2 ou 3 visiteurs.Chapeau .PS : Ta plume vaut de l'or ... de maison du café.

Henry Kissinger 28/09/2006 13:14

Bien vu Azo ! En effet on retrouve Delerm et Renaud dans des spots pour vanter les mérites de leurs disques respectifs...
Ah ! certains sont prêts à tout pour fourguer leur soupe !
http://www.zibi.fr/

azo 27/09/2006 19:47

A propos de Delerm, il fait sa pub televise avec Renaud. Mais ils ne sont pas en voiture. Trop cher sans doute.