George STEINER - Barbarie de l'ignorance

Publié le par Athalide

George Steiner & Antoine Spire - Barbarie de l’ignorance (Double CD, Harmonia Mundi)

Voilà un disque d’entretiens tout à fait stimulant. George Steiner penseur de l'après cataclysme (les deux guerres mondiales, les génocides), de la culture et du rapport au mal est interrogé par Antoine Spire sur sa vie, sa conception du judaïsme, les éléments saillants de sa pensée (la culture, la barbarie, le sens, la pensée Heideggerienne).

L’auteur de Dans le château de Barbe-Bleue au cours de cet entretien brillant, intelligemment aiguillonné par Spire, livre quelques grands axes de sa pensée humaniste. Si on peut ne pas toujours être d’accord avec Steiner, avec ses partis pris contre la culture moderne, son rapport élitiste à la culture classique, il n’en est pas moins vrai que l’on ressort revigoré de cette écoute stimulante et enthousiasmante qui oblige l’auditeur à s’interroger sur lui-même et sur la société qui l’entoure.

Extrait : " Nous avons devant nous un bilan terrible. Chacun de nous doit se poser des questions éventuellement désagréables pour lui-même. Pour moi cette situation est cauchemardesque. Je suis entouré de gens qui me sollicitent pour signer des pétitions contre le racisme, contre la chasse à courre ou pour je ne sais quelle cause ; je refuse de signer. En effet, si dans ma rue à Cambridge où j’ai une très belle maison, dans ma rue à Genève où j’ai un joli studio, arrivait demain matin une vague de réfugiés affamés, si des Tziganes ou des Roumains, des Hongrois ou des Slovaques – les juifs d’aujourd’hui – se mettaient à uriner sur ma maison, à se soulager dans mon jardin, à dévaliser ma voiture, comment me comporterais-je ? Je ne le sais pas.

Mes collègues qui signent des pétitions et font de beaux discours ne le savent pas non plus. Il y a peut-être parmi eux des gens qui se comporteraient formidablement bien, qui garderaient tout leur calme, toute leur chaleur humaine, toute leur volonté de secours et de compréhension, et devant ceux-là je tire mon chapeau, mais devant les autres ? … J’espère que pour ma part j’aurais une bonne réaction, mais je ne le sais pas. Et jusqu’à ce que je le sache je ne vais pas faire de l’éloquence ".

 

Publié dans Les disques de Kul

Commenter cet article

Moon 19/09/2006 17:07

Le magazine littéraire d'août (? Je crois, en tout cas c'est récent) était consacré à Steiner. Très intéressant !