Dis donc Rémy...

Publié le par Athalide

Rémy Belvaux est décédé mardi dernier. C’était le fameux Rémy de C’est arrivé près de chez vous (le journaliste suivant pas à pas le tueur en série Ben – interprété par Benoît Poolevorde), film mémorable qu’il avait réalisé avec André Bonzel.

Celui chargé dans le film d'annoncer la mort des membres de son équipe s'est donc fait à son tour rattraper par la grande faucheuse.

Morceaux choisis :

" Tu vois Rémy, j'avais tout de suite remarqué la boite de Sédocoeur en entrant. Alors ca économise une balle et ca fait moins de mal à la famille... "

" Tu ne trouves pas qu'il y a beaucoup d'homosexuels dans votre milieu ? Dans le milieu du spectacle... Il y en a beaucoup plus que dans les milieux normaux je trouve... Je vous regardais la fois passée tous les trois... Vous n'êtes pas homosexuels ? Tu es sûr, Rémy ? Mais tu peux l'être tu sais, ça ne me dérange pas... "

Publié dans Brèves

Commenter cet article

Jacques Grêle 08/09/2006 13:22

Avec la mer du NordLe long des golfes clairsEt des vagues doduesPour arrêter les vaguesEt des poissons volantsVolant commes des goëlandsEt des planctons en veux-tu en voilàEt des saumons rouges surgissant de l'au-delàEt les méduses amèresEt les algues pourpresEt les goémons d'hiverRien, non rien ne m'empêchera de citer ton nomMer, mer, mer, cruelle marâtreAmère et les eaux qui...

Caton l'ancien 08/09/2006 13:06

Pigeon, oiseau à la grise robe
Dans l'enfer des villes
A mon regard tu te dérobes
Tu es vraiment le plus agile

carmelo 08/09/2006 12:11

Mille feuilles se croisent,
Dans un mouvement de vent brumeux,
De beaux marrons et de frêles châtaignes
Rebondissent au sol sans qu’aucune ne m’atteigne,
Le froid crache son droit
Au dernier soubresaut estival
Qui, d’une ultime caresse d’abandon,
Chauffe mon corps engourdi par ce nouvel assaut.
Sans tambour, ni tromblon,
C’est lui, le voilà : le merveilleux automne.