David GOODIS - Rue barbare

Publié le par Athalide

David GOODIS - Rue barbare

Nous avons déjà eu l'occasion de le dire : Goodis est un des géants du roman noir américain et du roman tout court. Épaves (Street of the lost), réédité sous le titre Rue barbare depuis l'adaptation cinématographique réalisée par Gilles Béhat en 1984, confirme brillamment l'extraordinaire talent de l'écrivain.

Tout commence lorsqu'un type rentrant chez lui après une harassante journée de travail vient porter assistance à une jeune fille nouvellement arrivée dans le quartier et qui vient de se faire violemment agresser. Dès lors, ce dernier, qui se tenait volontairement à l'écart de la vie du quartier, de sa violence et de ses trafics va se retrouver, bien malgré lui, plongé au coeur de l'horreur et tenu de renouer avec ses anciennes fréquentations dans une longue descente aux enfers.

A partir de cette trame simple Goodis dépeint la désespérance et l'horreur quotidienne des laissés pour compte et livre là, un de ses meilleurs ouvrages.

Publié dans Polar

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article