Cat STEVENS - Tea for the tillerman

Publié le par Athalide

Tea for the Tillerman (1970)

Where do the children play ? / Hard headed woman / Wild world / Sad Lisa / Miles from nowhere / But I might die tonight / Longer boats / Into white / On the road to find out / Father and son / Tea for the Tillerman

Deuxième album de l’année 70 (après Mona bone Jakon), enregistré avec les mêmes musiciens (Alun Davies à la guitare, John Ryan à la basse et Harvey Burns aux percussions) et sous la férule du producteur Paul Samwell-Smith, Tea for the tillerman est à juste titre considéré comme le chef-d’œuvre de Cat Stevens. Porté par le tube " Wild world " (reprise notamment en son temps par Jimmy Cliff), l’album offre de grandes et belles compositions : du douloureux " Sad Lisa " à l’intimiste " Hard headed woman " en passant par l’incontournable " Father and son " (qu’il faut avoir entendu une fois repris en cœur dans un pub en Irlande pour mesurer la popularité du chanteur dans ce pays).

Avec ce disque, Cat Stevens impose son style affirmé dans l’opus précédent et qui survivra jusqu’au disque suivant (Teaser and the firecat). Ces trois albums forment bel et bien, par leur presque unicité de ton, une trilogie somptueuse.

Dans les disques suivants, Cat Stevens soucieux de se renouveler s’écartera trop du style de ses anciens albums, sans parvenir toutefois à retrouver la verve impressionnante dont il fit preuve en à peine deux ans.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fab de l An Mil 18/11/2006 00:50

Les compilations de Cat Stevens contiennent moins de tubes que ce TFTT. Un vrai chef d'oeuvre dont je ne me lasse jamais.