Les granges brûlées (Jean Chapot)

Publié le par Athalide

Les granges brûlées (1973) Jean Chapot 

Un meurtre a été commis dans un coin isolé du Jura à proximité d’une ferme dans laquelle vit une famille sur laquelle veille jalousement Rose (Simone Signoret) une maîtresse femme. Un juge d’instruction (Alain Delon, impérial) est envoyé pour enquêter. Rapidement, il suspecte un des fils de Rose…

Le film signé Jean Chapot, mais en réalité dirigé pour partie par Alain Delon lui-même, est assez représentatif d’une certaine qualité 70 dont faisait preuve le cinéma français. Un scénario bien construit, d’excellents acteurs tant pour les têtes d’affiche que pour les seconds rôles (Jean Bouise, Paul Crochet, Christian Barbier, Miou-Miou, Bernard Le Coq, etc.), les paysages superbes du haut Doubs en toile de fond et une peinture réussie de l’âpreté du quotidien de ces habitants durs à la tâche, concourent à rendre ce film attachant.

Un beau long métrage que ne parvient pas à gâcher la bande originale ratée signée par un jeune débutant de la musique électronique (Jean-Michel Jarre).

Commenter cet article

Tietie007 23/08/2009 11:05

Il paraît que Chapot avait vécu un calvaire avec Delon.

kfigaro 05/11/2006 22:44

Superbe film en effet, un beau pendant au mythique "La veuve Couderc" de Granier-Deferre avec le duo Delon-Signoret.

Et la BO est effectivement totalement ratée, quoiqu'on trouve quelques moments sympas de suspense pur rappelant les expérimentations électroniques de Pierre Schaeffer... à écouter au moins une fois quoi.