Ce ruban malheureux et rouge comme la honte - Marianne et la légion d'honneur

Publié le par Athalide

" Ce ruban malheureux et rouge comme la honte "

Le directeur général de l'hebdomadaire Marianne – le journal impertinent où œuvre Jean-François Kahn - Yves de Chaisemartin, a été promu officier de la Légion d’honneur par le Président de la République.

Yves de Chaisemartin est notamment récompensé pour l’œuvre exceptionnelle accomplie auprès de Robert Hersant dont il fut un proche collaborateur – rien à voir cependant avec les faits de Collaboration du magnat de la presse.

Étonnant que le si incisif Jean-François Kahn, toujours prêt à fustiger les écarts des autres, dans la rubrique " Dialoguez avec Kahn " sur le site de Marianne n’ait pas saisi la balle au bond pour interroger les internautes sur la portée de cette nomination :

Une question du type : " Que vous inspire la remise de la Légion d’honneur à Yves de Chaisemartin par le Président de la République ? ", aurait permis d’ouvrir le débat sur les relations presse / pouvoir et de s’interroger sur l’indépendance rédactionnelle d’un canard dont le Directeur général vient quémander son hochet – " Ce ruban malheureux et rouge comme la honte dont vous ne vous êtes jamais décidé à empourprer votre visage " disait Léo Ferré (Il n’y a plus rien) – et une caresse auprès du Président de la République.

Au lieu de ça, tout sucre, Kahn prend la voie royale en surfant sur la vague de la reine des sondages : " Que vous inspirent les propositions pour le moins inattendues de Ségolène Royale ? ". Question, on l'aura compris, autrement plus intéressante et périlleuse.

Finalement, tout cela n’est qu’un renoncement de plus de la sous-culture journalistique dans cette légion d’horreurs quotidiennes.

Publié dans Brèves

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Joel 16/06/2006 19:49

Extraire l'anecdotique pour oublier l'essentiel