PINK FLOYD - Atom heart mother

Publié le par Athalide

PINK FLOYD

Groupe de rock composé originairement de Syd Barrett, Roger Waters, Nick Mason, Rick Wright. Barrett est remplacé par la suite par  David Gilmour.

Sur l'histoire du groupe v. : Pink Floyd : la guerre du rose

Atom heart mother (1970)

Atom Heart Mother / If / Summer '68 / Fat old sun /Alan's psychedelic breakfast

Voilà un album " vachement " bien, à l’image du splendide ruminant ornant la pochette. Au risque de flirter avec la triviale galéjade, nous irons jusqu’à dire que c’est un disque qui nous émeut et que fut une époque, où le point commun entre l’amateur du Pink floyd et la vache de la couverture était leur amour immodéré pour l’herbe.

Passées ces considérations oiseuses, concentrons-nous sur le disque lui-même digne d’intérêt car fort original et réussi. L’album paru en octobre 1970 s’ouvre sur un splendide instrumental de plus de 20 minutes (qui occupait autrefois toute la première face du trente-trois tours) mêlant habilement instruments purement rock et instruments classiques pour un voyage planant et angoissant dans lequel le Floyd fait preuve d’une belle inspiration. Les arrangements et les orchestrations sont somptueux (notamment les cuivres et les chœurs) et la conception même du morceau vertigineuse. Pink Floyd – aidé pour ce titre par Ron Geesin – prend alors la tête de l’avant-garde du rock symphonique avec ce disque en forme de manifeste. Cette seule face A en tout point étonnante contraste avec les premiers titres de la face B, plus classiques dans leur forme. Étonnamment c’est " Summer' 68 " composée par Rick Wright, bien plus que les déprimants " If " de Waters et " Fat old sun " de Gilmour, qui retient l’attention. Cette composition tonique et entraînante, très bien orchestrée avec son fort réussi chorus de trompette, parvient à faire oublier le très indigeste et très peu inspiré " Alan's psychedelic breakfast " fermant le disque. Avec ses 13 minutes, nous avons connu petit déjeuner plus court et plus enthousiasmant !

Avec Atom heart mother, Pink Floyd opère la transition entre le rock psychédélique et le progressif. En cela, le disque annonce le futur Meddle qui sortira l’année suivante.

Commenter cet article

economics dissertation 02/01/2010 12:45


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!
_____________________

economics dissertation


Systool 14/12/2006 20:36

Ciao! Impressionnante collection de classiques!BravoSysTooL

Fab de l An Mil 18/11/2006 00:41

"Alan's Psychedelic Breakfast", qui fait la part belle aux collages et bruitages divers, est en effet un peu insoutenable. Il faut le considérer comme un document sur l'état d'évolution, en 1970, de ce qu'on appellera le sampling. Il est en cela un peu le pendant de Revolution 9 sur l'album blanc des Beatles.
Et de quel Alan parle-t-on ici? De l'ingénieur du son Alan Parsons dont le futur album solo, Eye The Sky, présentera dans ces orchestrations d'étrange similitudes avec le présent AHM ?