CHRISTOPHE - Best of

Publié le par Athalide

CHRISTOPHE - Best of

Disque 1 : Petite fille du soleil / Ne raccroche pas / La Dolce vita /Aline / Les marionnettes / Les mots bleus / Mère tu es la seule / Mes passagères / Belle / Cette vie-là / Main dans la main / Daisy Épouvantail / Les paradis perdus / J'ai entendu la mer / Une autre vie / Samouraï Succès fou / Le dernier des Bevilacqua

Disque 2 : Aline / La fine di un amore (Petite fille du soleil) / Dimmi si, dimmi no (Pour un oui, pour un non) / Non ti amo piu (Je ne t'aime plus) / Christina / Sopra i tetti azzuri del mio pazzo amore / Estate senza te (J'ai entendu la mer) / Le marionette (Les marionnettes) / Sei cambiata (Tu n'es plus comme avant) / Io sono qui (J'ai remarché) / Le dire parole blu (Les mots bleus) / Les jours où rien ne va / Fait chaud ce soir / L'amour toujours l'amour / Mal / Tu es folle /Good-Bye, je reviendrai / La vie c'est une histoire d'amour

Christophe vient de faire paraître une compilation disponible en simple ou en double albums. Pas de quoi s’affoler me direz-vous dans la mesure où il en sort une presque chaque année. Certes, sauf que cette fois pour aguicher le chaland, en plus des titres habituellement présents, se trouvent quelques inédits en laser. A savoir que le disque propose les versions transalpines de ses succès : " Io sono qui " (j’ai remarché), " Le dire parole blu " (Les mots bleus), " Sei cambiata " (tu n’es plus comme avant), " Non ti amo piu " (Je ne t’aime plus), " Le marionnette " (Les marionnettes), " Dimmi si, dimmi no " (Pour un oui pour un non), " Soppra I tetti azzuri, del mio pazzo amore ". Mais le disque contient également la chanson " Mal " une des deux seules collaborations avec le parolier Etienne Roda-Gil, et qui n’avait eu les honneurs d’une réédition.

L’autre point étonnant, c’est l’absence de chansons tirées de ses deux derniers albums : il est en effet dommage de n’avoir pas saisi l’occasion de cette compilation pour ouvrir l’acheteur sur ses dernières compositions. Il n’en demeure pas moins que les apports de cette énième compil’ sont faibles et que le Sieur Christophe serait bienvenu de nous livrer un disque de nouveautés d’un niveau au moins égal à Comm’si la terre penchait paru en 2002.

Publié dans Les disques de Kul

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article