THE BEATLES - Abbey road

Publié le par Athalide

THE BEATLES

Groupe de pop-music originaire de Liverpool et composé de John Lennon, Paul McCartney, George Harrison et Ringo Starr. Le groupe cesse toute activité en avril 1970.

Pour de plus longs développements sur les Beatles voir la rubrique Panthéon : "Les Beatles ou la révolution tranquille".

ABBEY ROAD (1969)

Come together / Something / Maxwell’s silver hammer / Oh ! Darling / Octopussy’s garden / I want you / Here comes the sun / Because / You never give me your money / Sun king / Mean Mister Mustard / Polethene Pam / She came in through the bathroom window / Golden slumbers / Carry that weight / The end / Her Majesty

Dernier album enregistré par les Beatles, Abbey road est à juste titre considéré comme un de leur meilleur. La chose étonne, tant la période fut agitée entre quatre personnalités se supportant de moins en moins et un groupe-institution au bord de l’implosion. Ce disque est avant tout marqué par le retour aux commandes de George Martin symptomatique d’une volonté exprimée par les Beatles de tenter, une dernière fois, de retrouver la flamme des albums d’autrefois. Les dernières sessions studio de 1969 marquent l’arrivée à maturité de Harrison auteur de deux superbes compositions (" Here comes the sun " et " Something ") et la prise de pouvoir définitive de Paul McCartney, non pas tant pour des raisons d’ego surdimensionné mais afin d’éviter la vacance du pouvoir. Il sera le maître artisan de la deuxième face qu’il portera à bout de bras et qui est, c’est peu de chose de le dire, somptueuse. Lennon s’il n’est plus aussi présent qu’auparavant se fend de quelques belles compositions telles que " Come together " (qui lui vaudra quelques histoires de plagiat), l’hypnotique " I want you ", " Because " et ses jolies harmonies vocales, et des ébauches sympathiques (" Mean mister mustard ", " Sun King " et " Polythene Pam "). McCartney n’est pas en reste avec " Oh ! Darling ", " You never give me your money " et surtout " Golden slumbers " qui ouvre la porte à la fin majestueuse et magistrale pour la sortie du monde réel du plus grand groupe pop, directement propulsé dès sa dissolution dans la légende. Après plus de huit ans d’existence, le groupe parvient encore à innover en nous donnant à entendre le premier et dernier solo de batterie de Ringo Starr et un final où chacun des trois Beatles se succèdent pour le meilleur chorus de guitare de leur histoire. " Her majesty ", sauvée in extremis de la poubelle à laquelle McCartney la destinait grâce au respect scrupuleux par un technicien d’Abbey road des consignes de George Martin de ne rien jeter de ce qui pouvait être enregistré par les Beatles, permet à l’album de s’achever sur une note légère et de rompre ainsi avec la gravité emphatique de " The end ".

Commenter cet article